Conférence

« Associations et action publique » animée par Jean-Louis Laville, Professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers à Paris (CNAM).
Visionner la vidéo

laville
Jean-Louis Laville est Professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers à Paris (CNAM), où il est titulaire de la Chaire « Économie Solidaire ». Il est également chercheur au Lise (Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique, CNRS-cnam) et à l’IFRIS (Institut Francilien Recherche Innovation Société).

Impliqué dans de nombreux réseaux de recherche internationaux, il est le coordinateur européen du Karl Polanyi Institute of Political Economy, membre fondateur du réseau européen EMES (qui étudie des réalités socio-économiques telles que l’économie sociale, l’économie solidaire, les organisations coopératives, mutualistes et associatives) et du réseau sud-américain RILESS (Réseau de Chercheurs Latino-américains sur l’Économie Sociale et Solidaire).

« Confrontées à de nouvelles contraintes, les associations ne sont pas condamnées à l’impuissance. Beaucoup combattent l’uniformisation et résistent à la dépression. Leurs répertoires d’action et leurs domaines d’intervention sont extrêmement variés. Il est difficile d’enfermer leurs activités soit dans la prestation de services soit dans le plaidoyer. Imbriquant l’économique, le social et le politique, elles décloisonnent et dérangent.

Comment reconfigurent-elles l’action publique? La réponse ne peut être définitive. Elle est à construire. Pour y contribuer, Jean-Lou s’appuie sur une diversité de cas en France et à l’étranger: centre social et régie de territoire, fédérations d’éducation populaire et de sport, associations sociale et médico-sociale, unions d’associations de solidarité, associations écologistes et de consommation, association pour le maintien d’une agriculture paysanne, associations de lutte contre le sida et de santé environnementale, associations culturelles, de microfinance, d’action communautaire, de garde pour la petite enfance, associations et coopératives d’économie solidaire ou de commerce équitable.

Cet effort de réflexion repose sur une collaboration d’acteurs et de chercheurs qui s’enrichit d’une perspective internationale: Maroc, Tunisie, Espagne, Québec, Bolivie, Equateur… »